Traitement de la transpiration excessive

Corps de la femme

Traitement de la transpiration excessive

La transpiration est un processus de régulation naturelle de votre température corporelle. Mais quand elle devient excessive, elle peut représenter une gêne réelle. On parle alors d’hyperhidrose.

Quand les antiperspirants et médicaments topiques sont insuffisants, la médecine esthétique peut vous soulager avec 2 traitements rapides, indolores et sans danger.  

Les traitements de l’hyperhidrose

  • Les injections de toxine botulique : La toxine botulique a pour effet d’empêcher la sortie cutanée de la transpiration au niveau des aisselles. Une fois injectée dans la peau, elle empêche en effet la contraction des cellules myoépithéliales responsable de la production de transpiration.
  • Le Genius : ce laser envoie par radiofréquence de l’énergie thermique à 3 mm de profondeur dans le derme, via des micro-aiguilles. La chaleur produite détruit les glandes sudoripares. Il est surtout utilisé pour l’hyperhidrose axillaire c’est-à-dire des aisselles et convient à tous les phototypes, à condition que la peau soit saine, sans aucun kyste ni lésion.

Protocoles de traitements de l’hyperhidrose

  • Injections de toxine botulique : après un repérage de la zone à traiter et sa désinfection soigneuse, votre médecin esthétique pratiquera environ 10 à 20 micro-injections par aisselle, ce qui correspond à 2 flacons de toxine botulique. La séance est peu douloureuse car l’aiguille est extrêmement fine et les piqûres superficielles. Elle dure en moyenne 15 minutes. L’effet est ressenti après 2 jours en moyenne. La toxine botulique se résorbant petit à petit dans les 6 mois, il est conseillé de renouveler le traitement tous les ans maximum durant les 2 premières années afin de potentialiser l’effet dans la durée.
  • Le Genius : Après avoir rasé votre peau et l’avoir anesthésiée localement, le médecin effectue sur chaque aisselle 5 passages de sa pièce à main Genius. Vos bras doivent être maintenus en l’air pendant toute la séance. Une sensation de gêne après la séance et un éventuel œdème peuvent perdurer pendant respectivement 72 heures et 7 à 10 jours. Trois séances sont nécessaires espacées de 6 semaines pour un résultat définitif.

01. La toxine botulique représente t-elle un danger ?

En France, la toxine botulique est utilisée en médecine depuis les années 90 et depuis 2003 à des vues esthétiques. Quinze années de recul permettent d’affirmer quelle ne présente aucun risque pour le patient. Il peut arriver que des effets secondaires se produisent, comme pour tout médicament, mais ceux-ci sont rares et pour la plupart réversibles.

02. Les injections de toxine botulique pour lutter contre l’hyperhydrose sont-elles douloureuses ?

Elles sont modérément douloureuses dans la paume de la main ou la plante des pieds. C’est pourquoi le médecin vous propose d’appliquer une heure avant une crème anesthésiante sur ces zones. Précaution en revanche souvent inutile pour les aisselles, beaucoup moins sensibles, d’autant plus que l’aiguille est très fine et l’injection peu profonde.

03. N’est-il pas dangereux d’empêcher la transpiration ?

Non, stopper la transpiration au niveau des aisselles est sans danger. Certes le corps a besoin de transpirer mais l’organisme peut évacuer la sueur à d’autres endroits du corps afin de continuer à réguler sa température.

04. Y a t-il des contre-indications aux injections de toxine botulique ?

Oui : la grossesse, l’allaitement, certaines maladies neuromusculaires (la myasthénie, la myopathie, la SLA ou le syndrome de Lambert-Eat) ou une hyper sensibilité à la toxine botulique... La consultation préalable au traitement permet au médecin d’écarter toutes les contre-indications.

Tarifs

Injections de toxine botulique
À partir de 550 € sur devis personnalisé
Traitement de l’hyperhidrose par Genius
1100 €