Traitement de la transpiration excessive

Corps de l'homme

Traitement de la transpiration excessive

Mains moites, aisselles trempées au moindre effort… La transpiration excessive ou « hyperhidrose » peut devenir une véritable entrave aux relations sociales.

Si l’utilisation d’anti transpirants et autres crèmes topiques n’a pas réglé votre problème, tournez-vous vers les solutions de la médecine esthétique, non invasives et remarquablement efficaces.

Les solutions contre l’hyperhidrose

  • La toxine botulique : injectée dans la peau des aisselles, des pieds ou des mains, elle paralyse la transmission entre le nerf et la glande sudoripare. C’est une technique sûre et efficace pour solutionner votre hyperhidrose mais son effet est limité dans le temps.
  • Le Genius : c’est une technologie laser par radiofréquence idéalement utilisée pour traiter l’hyperhidrose des aisselles. Les ondes de chaleur atteignent les glandes sudoripares à travers des micro-aiguilles qui pénètrent le derme profondément. La chaleur produite détruit les glandes sudoripares, annihilant la sécrétion de sueur. Cette technique est accessible à tous les phototypes. Seule condition : une peau parfaitement saine.

Protocoles de traitements de l’hyperhidrose

  • Injections de toxine botulique : le médecin esthétique pratique une moyenne de 15 injections par zone en une séance rapide. Il vous faut attendre souvent 2 jours pour en mesurer les effets correctifs sur votre excès de transpiration. Ces effets disparaissent au bout de 6 à 9 mois. Un entretien 1 ou 2 fois par an permet ainsi de contenir constamment votre hyperhidrose.
  • Le Genius : une crème anesthésiante est d’abord appliquée sur votre peau rasée. Cinq passages de la pièce à main Genius sur chaque aisselle permet d’atteindre à 3 mm de profondeur toutes les glandes sudoripares. Malgré un certain inconfort ressenti pendant parfois 3 jours et un léger gonflement de la peau pendant une semaine à 10 jours, vous pouvez reprendre immédiatement vos activités. Il vous faut renouveler les séances 3 fois pour parvenir à un résultat satisfaisant et définitif.

01. La toxine botulique représente t-elle un danger ?

En France, la toxine botulique est utilisée en médecine depuis les années 90 et depuis 2003 à des vues esthétiques. Quinze années de recul permettent d’affirmer quelle ne présente aucun risque pour le patient. Il peut arriver que des effets secondaires se produisent, comme pour tout médicament, mais ceux-ci sont rares et pour la plupart réversibles.

02. Les injections de toxine botulique pour lutter contre l’hyperhydrose sont-elles douloureuses ?

Elles sont modérément douloureuses dans la paume de la main ou la plante des pieds. C’est pourquoi le médecin vous propose d’appliquer une heure avant une crème anesthésiante sur ces zones. Précaution en revanche souvent inutile pour les aisselles, beaucoup moins sensibles, d’autant plus que l’aiguille est très fine et l’injection peu profonde.

03. N’est-il pas dangereux d’empêcher la transpiration ?

Non, stopper la transpiration au niveau des aisselles est sans danger. Certes le corps a besoin de transpirer mais l’organisme peut évacuer la sueur à d’autres endroits du corps afin de continuer à réguler sa température.

Tarifs

Injections de toxine botulique
À partir de 550 € sur devis personnalisé
Traitement de l’hyperhidrose par Genius
1100 €